Attirer des candidats

Quel est le critère le plus important selon 84% candidats pour évaluer une opportunité professionnelle ? La culture de l’entreprise, d’après cette étude. C’est pourquoi il est devenu primordial pour les entreprises de bâtir une image attractive pour attirer les meilleurs candidats. Et pour cela, quoi de mieux que la marque employeur ? À l’heure des candidats hyperconnectés, les réseaux sociaux deviennent des atouts indiscutables pour accroître la visibilité et l’attractivité de son entreprise.


 
La marque employeur est-elle essentielle ?
 
Mais pas si vite, construire sa marque employeur ne se résume pas à publier quelques messages sur les réseaux sociaux. Ne grillez pas les étapes et découvrez les 5 choses à savoir avant de développer votre marque employeur.

 

1. Vous ne contrôlez pas votre marque employeur

Il ne suffit pas de crier haut et fort – même sur Twitter – que votre entreprise est la plus cool du monde pour qu’elle le devienne. Comme d’autres, ne faites pas l’erreur de croire que la marque employeur dépend uniquement du service RH. En effet, la marque employeur intervient en trois niveaux :

  • La communication interne/externe faite par votre entreprise
  • La perception de l’entreprise par ses collaborateurs
  • La perception de l’entreprise par les candidats

Vous comprenez donc bien que la marque employeur est constituée d’un nombre de facteurs trop important pour ne répondre que d’un service ou d’une personne. Pour bâtir votre marque employeur avec succès, englobez l’ensemble de ces acteurs dans votre projet.

 

2. Ne cherchez pas à créer votre marque employeur, elle existe déjà

Partir de zéro pour créer sa marque employeur est une erreur. En effet, la marque employeur doit reposer sur l’ADN de l’entreprise pour être crédible. Pour cela, il est nécessaire d’analyser le cœur de votre entreprise en vous posant 3 questions :

  • Quelles sont les valeurs de votre entreprise ?
  • Quelle est son histoire ? Comment pouvez-vous la raconter ?
  • Quelle proposition de valeur pouvez-vous dresser pour tout candidat qui serait intéressé pour rejoindre votre entreprise ?

Pour formaliser ces facteurs vous pouvez travailler avec la Direction, la Communication et le service RH de la société, mais pas seulement. Solliciter tous les organes de l’entreprise peut également s’avérer judicieux. C’est pourquoi certaines entreprises n’hésitent pas à sonder l’ensemble de leurs composantes, afin de définir leur marque employeur. Ainsi, chez Wavestone, les 2 500 collaborateurs ont été invités à participer à la définition de l’identité de l’entreprise. Un excellent levier pour faire de ses salariés les premiers ambassadeurs d’une marque employeur à leur image, en somme.

 

3. Marque employeur : commencez la révolution en interne

Ne faites pas l’erreur de monopoliser tous vos moyens sur les réseaux sociaux ou votre page carrière pour développer votre marque employeur. Si la communication externe est biensûr primordiale, elle ne doit pas occulter l’interne. La qualité de vie au travail et la bonne ambiance au sein de vos locaux constituent les principaux rouages de votre marque employeur. Pour insuffler des valeurs positives auprès de vos collaborateurs :

  • Sensibilisez la Direction au bien-être des salariés dans l’entreprise
  • Réfléchissez à des évènements internes – pas forcément coûteux – pour affirmer votre marque employeur au sein de l’entreprise.
  • Basez-vous sur les feedbacks des différents salariés pour adapter vos actions et enclencher un virage positif dans l’organisation.

 

4. Identifiez vos faiblesses en tant qu’employeur (pré et post-recrutement)

Plus la vision d’ensemble de votre entreprise sera précise, plus vous pourrez renforcer votre marque employeur. Et puisqu’il est peu probable que tous vos processus de recrutement soient irréprochables, identifier les failles qui peuvent intervenir est un bon moyen pour bonifier votre marque employeur.

Pour cela, initiez le dialogue avec les collaborateurs et identifiez les axes d’amélioration possibles, des processus de recrutement à l’intégration des nouvelles recrues.

  • Comment les salariés percevaient l’entreprise avant de l’intégrer ?
  • Comment les nouveaux collaborateurs ont perçu le processus de recrutement ? Qu’ont-ils aimé ou non ?
  • Quel regard portent les salariés sur leur intégration à +6 mois ? +12 mois ?

 

5. Soyez cohérent entre vos discours et vos actes

Dernier point, il est primordial d’établir une cohérence entre les actions que vous menez et les messages que vous véhiculez. Plus le décalage sera perceptible entre ces deux facteurs, plus le risque de court-circuiter votre marque employeur sera grand.

  • Traitez vos candidats comme vos clients. On ne peut pas prôner des valeurs positives tout en laissant les candidats qui postulent sans réponse. Ils percevront le décalage entre l’image que vous souhaitez renvoyer et la réalité.
  • Identifiez les publics auxquels vous vous adressez pour promouvoir votre marque employeur. Définir les personas de vos candidats type peut vous aider à limiter le bruit de vos messages (selon le modèle de Shannon et Weaver).

 

En conclusion

La marque employeur est un domaine trop complexe pour ne dépendre que du service RH. En respectant ces étapes, vous établirez des bases saines pour développer votre marque employeur et vous limiterez les risques d’une mauvaise perception entre la communication mise en place par votre entreprise et la communication non-cadrée : celle venant de vos salariés et de vos candidats.

 

Boostez votre marque employeur avec ces 6 actions marketing

Découvrir les 6 actions

Partager avec

Demandez votre démonstration

Découvrez comment We Recruit peut vous aider à recruter plus simplement

Obtenir une démonstration

Articles similaires