Le processus de recrutement peut parfois s’avérer long et fastidieux. Mais si vous n’oubliez pas d’appliquer les quelques conseils ci-dessous, tout devrait bien se passer. Suivez le guide et améliorez l’expérience candidat !

10 choses à ne surtout pas oublier pendant le processus de recrutement

1. Bien cerner les besoins de l’entreprise

Avant d’entamer un processus de recrutement, il faut d’abord être en phase avec les besoins de l’entreprise. L’objectif est de déterminer les raisons qui justifient le recrutement d’un nouveau collaborateur. Les raisons peuvent être diverses : le départ d’un membre de l’équipe, la signature d’un gros contrat, la recherche de nouvelles compétences pour le développement de l’entreprise, etc. Il est donc important d’identifier les besoins clés de l’entreprise avec votre équipe.

 

2. Identifier les enjeux du poste

Il est essentiel d’établir le contenu du poste pour pouvoir rédiger votre offre d’emploi et attirer les meilleurs talents. Par ailleurs il convient tout d’abord de définir et lister les missions du poste, les responsabilités qu’il implique ou encore le type de profil recherché. Vous pouvez ensuite vous concentrer sur l’expérience du candidat en réfléchissant aux diplômes et habilitations nécessaires, ou encore aux niveaux de compétences et expériences requises.

Cette réflexion vous permettra de délimiter un cadre. Bien entendu, il est fortement recommandé de déterminer l’ensemble des missions avec vos collaborateurs qui seront directement amenés à travailler avec la future recrue. Ils seront les mieux qualifiés pour savoir ce que le poste implique réellement.

 

3. Rédiger une offre d’emploi qui inspire confiance

Vient enfin le moment d’écrire votre offre d’emploi. Il est important de savoir que plus votre offre sera précise et clair sur vos besoins et attentes (grâce à la clarification réalisée lors de l’étape précédente), plus vous aurez de chance de recevoir des candidatures pertinentes et ciblées. Présentez votre entreprise en quelques lignes, les missions du poste, les compétences requises et le niveau d’expérience attendu. Par ailleurs, il faut donner envie aux candidats de postuler chez vous en vous démarquant. Vous pouvez par exemple ajouter une feuille de route des premiers mois d’intégration dans votre entreprise.

Enfin, n’oubliez pas de préciser le nom et les coordonnées de votre entreprise. Il n’y a rien de plus frustrant pour un candidat que de postuler à une offre anonyme sans pouvoir se renseigner sur votre entreprise au préalable. Plus votre offre sera claire, précise et attractive, plus vous aurez de chance d’obtenir des candidatures pertinentes.

Certains employeurs n’hésitent pas à utiliser un ton décalé pour leurs offres d’emploi

 

4. Choisir les supports adaptés à la diffusion de vos offres

Il est temps de passer à la diffusion de votre offre. Journaux et petites annonces, sites d’emploi ou encore réseaux sociaux, les canaux de diffusion sont multiples. Avec plus de 70% de la population active surfant sur internet, il est assez facile de diffuser votre offre sur les différents sites liés à la recherche d’emploi. Payants ou gratuits, les sites comme Indeed, Cadremploi ou encore VivaStreet sont bien connus du grand public aujourd’hui et offrent une grande visibilité. Il existe même des solutions permettant de multi-diffuser vos offres sur plusieurs sites d’emploi à la fois, pour gagner en visibilité. En un clic,  vous gagnez du temps, accélérez votre processus de recrutement et économisez sur la diffusion de vos offres.

Plusieurs indicateurs peuvent vous aider à choisir vos méthodes de diffusion, mais on oublie parfois l’essentiel. Dans certain cas, il peut être judicieux de privilégier les petits jobboards locaux moins connus du grand public, mais qui vous apporteront des candidatures plus pertinentes. Pensez aussi aux réseaux sociaux comme Facebook ou encore Linkedin qui peuvent favoriser un contact plus direct entre l’entreprise et les candidats.

 

Publiez vos offres sur +30 sites d’emploi grâce à la multidiffusion

Lire l’article

 

5. Analyser le profil de vos candidats

Vous allez pouvoir analyser les profils de vos candidats selon divers facteurs. On distingue deux axes, les compétences techniques et les qualités humaines. Ne négligez pas l’un de ces deux facteurs, et déterminez quels éléments vous semble essentiels pour réussir et s’intégrer dans votre entreprise. Si l’osmose dans votre équipe est primordiale, on recherchera l’esprit d’équipe et l’aisance sociale comme qualités humaines chez un candidat. Il faut réussir à trouver le juste équilibre entre les compétences, et d’autre part les qualités. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter cet article sur les profil à privilégier selon les métiers. Il revient à votre équipe de définir quels vont être les facteurs prioritaires pour recruter le candidat idéal !

N’oubliez pas certains éléments essentiels en parcourant les candidatures. Prenons l’exemple d’une compagnie d’assurance. Si la prochaine recrue doit parcourir de nombreux kilomètres chaque jour pour démarcher des clients, il sera donc indispensable de vérifier que le candidat a le permis de conduire.

Si, malgré le nombre conséquent de candidatures reçues, vous ne trouvez toujours pas la personne qu’il vous faut, il va peut-être falloir vous remettre en question sur vos attentes réelles, ou sur la manière dont vous avez rédigé l’offre. Il se peut, en effet, que les candidats voient les choses d’une manière différente de la vôtre.

 

6. Répondre aux candidats !

Parmi les choses qui irritent le plus les candidats lors du processus de recrutement, on retrouve l’absence de réponse positive ou négative suite à une candidature. Favorable ou non, donner une réponse au candidat favorise un recrutement éthique, ainsi que votre marque employeur. En effet, cela contribue à laisser une bonne image de l’entreprise au candidat, en particulier si la réponse est rapide.

Cela vous évitera également d’être inondé d’e-mails de relance et par conséquent, un encombrement de votre boîte mail. N’oubliez pas de planifier vos entretiens et autres échanges auprès des candidats qui vous intéressent et d’en informer votre équipe, bien entendu.

 

7. Bien préparer l’entretien

Vous voilà arrivé à l’étape cruciale, celle de l’entretien.­­ Tout d’abord essayez d’avoir les éléments tels que le CV et la lettre de motivation du candidat à portée de main lors de l’entretien. Prenez également soin de relire rapidement ces documents afin d’avoir le profil de la personne en tête et de pouvoir débuter l’entretien dans de bonnes conditions !

Plus qu’une simple rencontre, il est possible d’optimiser vos entretiens pour les rendre plus pertinents et affiner votre recrutement. Il est en effet possible de mettre des outils en place pour répondre à cette problématique, vous pouvez d’ailleurs consulter notre article sur l’aide à la conception d’une grille de recrutement.

Mal préparé, un entretien peut vite tourner court, pour le recruteur comme pour le candidat

 

8. Faire les formalités d’embauche

Le recrutement de tout nouveau salarié donne forcément lieu à des formalités. Loin d’être identiques, ces formalités varient selon plusieurs critères comme le nombre de salariés, la nature du contrat de travail ou encore engager un candidat. Ces formalités sont réalisées en direction de divers organismes tels que l’URSSAF, la Sécurité Sociale ou encore Pôle Emploi.

Ces formalités sont obligatoires et doivent être établies et respectées. L’employeur peut être condamné à des sanctions pénales et/ou financières s’il n’applique pas ces formalités d’embauche en toute conformité avec la loi.

 

9. Préparer l’intégration du collaborateur dans l’entreprise

Félicitation, votre processus de recrutement a porté ses fruits ! Vous pouvez désormais accueillir votre nouvelle recrue au sein de l’entreprise. Pour commencer à écrire cette nouvelle page sous les meilleurs hospices, vous pouvez briefer votre équipe sur l’arrivée du nouveau membre dans l’équipe.

Préparez également un poste de travail en amont afin que le nouvel employé trouve rapidement et sereinement sa place dans l’entreprise. Vous pouvez d’ailleurs  retrouver nos conseils à ce sujet.

 

10. La signature du contrat de travail n’est pas la fin du recrutement !

On estime qu’un salarié met entre 6 mois et 2 ans avant d’atteindre son efficacité optimale dans l’entreprise. En conséquence, n’abandonnez pas votre salarié dans l’entreprise sans lui donner de repères. Au contraire, il est pus judicieux de l’accompagner, voir de mettre en place un parcours d’intégration dans l’entreprise. Pour une PME, cela peut-être un discours du dirigeant afin de fédérer les nouvelles recrues aux valeurs de l’entreprise. En plus de réduire cette phase d’apprentissage, vous favorisez ainsi l’engagement de vos employés dans l’entreprise, et donc leur productivité.

 

Organisez facilement l’intégration de vos candidats sans rien oublier

Téléchargez la checklist

Partager avec

Demandez votre démonstration

Découvrez comment We Recruit peut vous aider à recruter plus simplement

Obtenir une démonstration

Articles similaires