Parmi les 2,7 millions d’étudiants prévus en 2019/2020, plus d’1 étudiant sur 3 va effectuer un stage durant son année scolaire. Quels sont les éléments importants à connaître sur les stages ? Comment rédiger correctement une offre de stage ? On vous dit tout sur le stage dans cet article.

Comment bien rédiger une offre de stage ?

 

 

1. Les obligations légales à connaître

Un stage est, avant toute chose, une mise en situation temporaire d’un étudiant en milieu professionnel. Il a pour objectif de développer les compétences professionnelles du stagiaire, en rapport avec la formation suivie. Dans ce sens, plusieurs obligations légales doivent être respectées pour pouvoir proposer un stage et diffuser l’offre sur internet.

Un stage étudiant ne peut pas être proposé pour :

  • Remplacer un salarié (absence, licenciement, fin de contrat)
  • Faire face à un accroissement temporaire d’activité
  • Occuper un emploi saisonnier
  • Répondre à un besoin permanent

 

Comme l’indique le site du service public, d’autres obligations sont également à prendre en compte :

  • Les missions proposées durant le stage doivent être en accord avec les compétences professionnelles acquises par le stagiaire durant sa formation.
  • Aucune obligation de production ne peut être demandée au stagiaire.
  • Une entreprise peut accueillir au maximum 3 stagiaires (pour les entreprises de moins de 20 salariés) en même temps. Pour les sociétés de plus de 20 salariés, le nombre de stagiaire autorisé correspond à 15% de la masse salariale.
  • Un stage ne peut pas être effectué si une convention de stage n’est pas établie et signée par l’organisme de formation, l’entreprise d’accueil et l’élève.
  • La durée d’un stage ne peut pas dépasser une durée de 6 mois par année d’enseignement.
  • Une gratification doit être versée au stagiaire si le durée de son stage est supérieure à 2 mois (soit 44 jours ou 308 heures). Un simulateur de gratification est disponible en ligne pour la calculer : https://www.service-public.fr/simulateur/calcul/gratification-stagiaire
  • A la fin du stage, une attestation de stage doit être remise au stagiaire avec la durée effective total du stage et le montant total de la gratification versée.

 

 

2. Nos conseils pour bien rédiger une offre de stage

2.1 Un intitulé de poste précis

L’intitulé de stage que vous proposez doit être précis et compréhensible pour les candidats. L’étudiant doit pouvoir comprendre rapidement ce que vous proposez pour déterminer si cela correspond à sa recherche. N’oubliez pas qu’un bon intitulé de poste incite les candidats à cliquer pour postuler.

Ainsi, vous pouvez indiquer sur le titre de l’offre qu’il s’agit d’un stage, le type de poste proposé et même la mission principale. Par exemple, si vous proposez un stage durant lequel l’étudiant aura comme principale mission la refonte d’un site internet, vous pouvez indiquer : “Stage Assistant(e) webmarketing – Mission de refonte d’un site internet”.

 

 

2.2 Des missions claires et attrayantes

On vous le disait précédemment, un stage est soumis à de nombreuses contraintes, tant pour l’entreprise qui accueille que pour le stagiaire. Les missions proposées durant le stage doivent être cohérentes par rapport à la formation suivie par le stagiaire. Auquel cas, l’organisme de formation peut refuser que l’étudiant l’effectue.

Il est donc important d’indiquer les missions que vous proposez pour susciter l’intérêt des candidats. Veillez tout de même à ne pas décrire trop de missions. Cela pourrait s’apparenter à un “job stage”, qui n’est pas autorisé puisque le stagiaire n’a pas d’obligation de production.

Sur plusieurs sites d’emploi destinés aux étudiants en recherche d’un stage, tel que L’étudiant, certains mots peuvent bloquer la diffusion de votre offre. Lorsque vous décrivez les missions proposées, évitez d’utiliser le terme “prendre en charge”. Il est préférable d’utiliser les termes  “participe”, “assiste”, “aide” ou “intervient”.

 

 

2.3 Un profil recherché adapté

Le profil que vous recherchez pour un stage ne doit pas être trop précis. Gardez en tête que c’est une mise en situation en milieu professionnel. Vous pouvez indiquer le type de formation suivi ou le niveau de diplôme. En fonction de ce dernier, la durée du stage peut varier. En effet, si vous recherchez un profil Bac+3 en fin d’études, vous pouvez vous attendre à recevoir des candidatures pour un stage allant de 4 à 6 mois.

Concernant les compétences recherchées, vous ne pouvez pas demander au stagiaire d’être autonome ou d’avoir de l’expérience. En effet, un stage est avant tout une mise en situation professionnelle, faites pour acquérir de l’expérience.

 

 

2.4 N’oubliez pas d’indiquer la période, la durée et la gratification du stage

Lors d’un stage, l’organisme de formation définit la période et la durée du stage. Ces informations sont essentielles pour l’étudiant qui recherche un stage. Si la durée ou la période à laquelle votre établissement peut accueillir le stagiaire ne lui correspond pas, il ne pourra pas effectuer ce stage. Pour vous aider, l’Onisep met à disposition un article qui répertorie le nombre de semaines de stage et les objectifs pour chaque type de diplôme.

N’oubliez pas de préciser la gratification versée, obligatoire pour les stages de plus de 2 mois. Vous pouvez indiquer “Gratification légale” ou calculer le montant sur ce site.

 

Publiez vos offres de stage sur les bons sites

Voir les sites

Partager avec

Demandez votre démonstration

Découvrez comment We Recruit peut vous aider à recruter plus simplement

Obtenir une démonstration

Articles similaires