Analyser ses recrutements

Beaucoup de domaines sont, aujourd’hui, concernés par la data, mais qu’en est-il du secteur des ressources humaines et comment la data permet à un recruteur d’améliorer son processus de recrutement

Pièces en bois data

 

1. Qu’est-ce que la data et le big data ?

Aujourd’hui, nous entendons de plus en plus parler de “Data” et de “Big data”, mais que veulent réellement dire ces termes qui semblent si abstraits ? 

Le terme “Data” qualifie les données numériques dans le domaine informatique, alors que le terme anglophone “Big data”, que l’on peut traduire littéralement en français par “mégadonnées” ou “données massives”, désigne un ensemble de données très volumineux. 

Pour faire simple, cela correspond à toutes les données numériques publiques qui circulent sur Internet et qui, à terme, sont stockées et analysées. Ces données sont accessibles sur les réseaux sociaux, à la fois personnels et professionnels, tels que Facebook, LinkedIn, Instagram, Twitter, etc. C’est tout ce qui correspond au partage de contenus avec les photos, vidéos et commentaires. Ce sont les données que l’on peut retrouver également dans des articles de blog ou des mails, par exemple. Dans le domaine du recrutement, ce sont les données accessibles dans des CVthèques, sur les réseaux sociaux professionnels, mais aussi dans des vidéos avec, par exemple, les CV vidéo. Il est donc important de faire attention à tout ce que nous laissons comme informations sur Internet. Je vous invite à lire cet article qui explique bien ce qu’est le big data et comment celui-ci s’applique au recrutement.

 

2. La data au service du processus de recrutement

La data existe déjà dans de nombreux domaines mais qu’en est-il du secteur du recrutement ?

Le big data, associé à l’Intelligence Artificielle, a un véritable impact sur le secteur du recrutement. Les canaux de recrutement se diversifient et se digitalisent de plus en plus. Les recruteurs sont donc confrontés à une masse d’informations sur les candidats, qu’ils doivent analyser et trier. Les recruteurs sont donc eux aussi concernés par l’utilisation de la data. Ils ne peuvent pas vraiment y échapper. Ils sont en permanence exposés aux données laissées par les candidats, que ce soit sur les réseaux sociaux, via les sites d’emploi, les CV-thèques, etc. Ces données sont donc beaucoup plus facilement accessibles, aujourd’hui, sur Internet. Cela permet aux recruteurs d’en apprendre davantage sur les candidats. Et ce, tout en restant dans la légalité puisque ce sont les données que les candidats, eux-mêmes, laissent à la portée de tout le monde sur Internet.

La data occupe aujourd’hui une place importante dans le processus de recrutement. Son utilisation devient indispensable dans le secteur des ressources humaines. Les recruteurs peuvent ainsi gagner du temps, notamment dans la phase de sourcing. 

La data va donc permettre aux recruteurs un gain de temps considérable et la suppression de certaines tâches chronophages dans le processus de recrutement.   

 

3. À quoi sert la data dans le processus de recrutement ?

Aujourd’hui, beaucoup de candidats trouvent encore les processus de recrutement trop longs, en France. Il est donc primordial d’améliorer son processus de recrutement pour ne pas faire fuir les candidats, car vous pourriez perdre de très bons candidats, à cause d’un processus de recrutement fastidieux. 

C’est là tout l’enjeu du big data. Celui-ci intervient dans le processus de recrutement et fait gagner du temps aux recruteurs. 

 

1. Simplifier la phase de sourcing

La phase de sourcing est une étape essentielle dans le processus de recrutement, car c’est la phase de recherche d’un candidat. Bien souvent, on veut prendre son temps pour trouver la bonne personne. Cependant, cette phase peut parfois être longue et, par conséquent, ralentir le processus de recrutement. Avec la digitalisation des outils RH, les données sont omniprésentes sur Internet. Il devient facile de récupérer des informations sur les candidats, sans trop d’effort. C’est là que le Big Data va intervenir en analysant les données récoltées sur des candidats. Il va ensuite les croiser et faire une présélection des candidats qui pourraient matcher avec le poste à pourvoir dans une entreprise. C’est, d’ailleurs, ce que propose la solution HR Match de CleverConnect. Cela va aider les recruteurs à trouver le candidat idéal. Ainsi, ils vont gagner du temps dans leur phase de sourcing et, par conséquent, dans leur processus de recrutement.   

 

2. Être visible là où les candidats sont présents

Avec la multiplication des données qui circulent sur Internet, il est désormais facile d’en savoir plus sur les candidats et de connaître leurs habitudes lorsqu’il s’agit de postuler à une offre d’emploi. En effet, sur Internet, les recruteurs sont exposés à beaucoup d’informations sur les candidats. Il est, aujourd’hui, très simple de trouver des CV sur Internet, que ce soit sur les réseaux sociaux ou sur les sites d’emploi. Les recruteurs peuvent donc désormais avoir une idée des canaux de recrutement qui sont utilisés par les candidats, de manière générale, selon le secteur d’activité. Cela va alors leur permettre de diffuser leurs offres d’emploi au bon endroit et donc, d’être plus visibles là où les candidats sont présents. 

 

3. Améliorer l’expérience candidat

L’utilisation de la data, pour recruter, va permettre au recruteur de faciliter son processus de recrutement et de gagner du temps. En effet, grâce au croisement des données par le big data, le recruteur va avoir accès facilement à des informations sur les candidats. Il va donc perdre moins de temps dans sa recherche de candidat. De plus, le big data va croiser des données telles que la mobilité, la rémunération, l’âge, les compétences, etc. Il va ainsi pouvoir affiner les recherches et faire une présélection des candidats. Cela va, une fois de plus, faire gagner du temps au recruteur dans son processus de recrutement, mais également le rendre plus simple. Un processus de recrutement simple va donc avoir un impact positif sur l’expérience candidat. Celui-ci ne va pas prendre beaucoup de temps pour postuler à une offre, ce qui est appréciable pour un candidat.

En effet, plus un processus de recrutement est clair et court, plus vous avez de chance d’attirer et de conserver des candidats qualifiés. À l’inverse, il faut éviter d’avoir un processus de recrutement trop long et trop complexe. Cela risquerait de rebuter vos candidats, qui finiront par postuler ailleurs. En tant que recruteur, vous pouvez également vous référez à votre CVthèque, où vous avez conservé plusieurs CV. Certains de ces CV peuvent correspondre à un poste à pourvoir dans votre entreprise. Cette démarche vous permet de contacter directement un candidat dont le profil pourrait concorder avec un poste à pourvoir. Cela vous évite de réamorcer une campagne de recrutement et donc, de perdre du temps. 

Améliorer son processus de recrutement revient ainsi à améliorer son expérience candidat. De plus, si un candidat est satisfait de votre processus de recrutement, il va avoir une bonne image de votre entreprise. Par conséquent, cela va entretenir positivement votre marque employeur. 

 

4. Connaître son candidat

Le big data va recueillir des informations sur les candidats. En les croisant, il va déterminer si le candidat pourrait être compatible avec un poste à pourvoir dans une entreprise qui a besoin de recruter. Cela s’explique par le fait que ce sont des algorithmes qui traitent un grand nombre de données. Ces algorithmes essayent ainsi de trouver une concordance entre ces informations.

Prenons l’exemple de Meteojob, un site d’emploi qui est devenu leader du matching dans l’emploi au monde. Ce site utilise un algorithme qui va analyser et comparer le profil du demandeur d’emploi, ainsi que les offres d’emploi. Celui-ci va alors trouver une corrélation entre les deux. L’algorithme va ensuite sélectionner les offres correspondantes au profil du demandeur d’emploi. Il va ensuite les envoyer par mail à ce dernier. Le candidat va alors recevoir par mail des offres d’emploi qui correspondent à ses souhaits. Il n’a plus besoin de faire de longues recherches puisque les offres viennent à lui. 

L’utilisation du big data va alors permettre aux recruteurs de récolter énormément de données sur les candidats. En effet, avec le principe du matching, les recruteurs vont alors avoir accès à davantage d‘informations sur un candidat, que s’ils consultent uniquement son CV. Prenons l’exemple des réseaux sociaux personnels et professionnels qui sont, aujourd’hui, de véritables mines d’informations. Les recruteurs peuvent ainsi s’en servir pour se renseigner sur un candidat et, pourquoi pas, pour trouver le candidat idéal. Grâce aux données récoltées, les recruteurs vont pouvoir en savoir plus sur un candidat, que ce soit sur sa personnalité, ses compétences ou encore ses performances. 

 

5. Le recrutement prédictif

Le big data va récolter des données telles que l’ancienneté, le salaire, le temps moyen passé sur un poste, etc. En les croisant, il va être capable d’anticiper le comportement d’un candidat. Il va être en capacité de déterminer si ce candidat pourrait être susceptible de vouloir démissionner à l’avenir, ou au contraire s’il restera longtemps dans l’entreprise. C’est ce qu’on appelle le recrutement prédictif. Le recrutement prédictif va permettre au recruteur d’anticiper les départs et d’en déduire les motivations qui poussent les employés à démissionner. Le recruteur va ainsi pouvoir réduire son taux de turnover dans son entreprise. Prenons l’exemple du fabricant d’imprimantes Xerox, qui a réduit son turnover de 20% dans ses centres d’appels, selon l’article “Big data : l’avenir du recrutement ?”, sur le blog du site reputationvip.com.

 

4. Optimisation de son processus de recrutement grâce à la data

L’amélioration de son processus de recrutement est nécessaire pour attirer des candidats. En effet, aujourd’hui, un processus de recrutement trop long, avec beaucoup d’étapes peut vite freiner un candidat. Celui-ci peut ne pas aller jusqu’au bout du processus. Avec l’avènement de la digitalisation, il est désormais facile de récupérer des données sur Internet, puis, de les stocker et les analyser. C’est le cas dans de nombreux secteurs d’activité, notamment le domaine du recrutement. 

La data permet de simplifier le processus de recrutement et de gagner du temps, en supprimant des tâches chronophages et répétitives. Le recruteur aura donc plus de temps à consacrer pour rencontrer les candidats en entretien d’embauche. En effet, il est important de garder une dimension humaine dans le processus de recrutement. À la fin du processus, ce n’est pas un algorithme qui va prendre la décision d’embaucher une personne, mais bien un des collaborateurs, que le candidat aura rencontré durant le processus de recrutement.

 

Résumons…

  • La data et le big data sont toutes les données numériques publiques qui circulent sur Internet. 
  • Les recruteurs sont exposés à une masse d’informations sur les candidats, avec la digitalisation des canaux de recrutement.
  • La data va permettre aux recruteurs de gagner du temps et de supprimer certaines tâches chronophages dans leur processus de recrutement.
  • Grâce à une présélection des candidats, le big data va permettre au recruteur une simplification et un gain de temps dans la phase de sourcing. 
  • En améliorant votre processus de recrutement, vous améliorez l’expérience candidat. Cela va avoir un effet bénéfique sur votre marque employeur.
  • En récoltant des données et en les croisant, le big data peut déterminer les profils des candidats qui seraient susceptibles de correspondre à un poste à pourvoir.
  • Gardez une dimension humaine dans votre processus de recrutement, en prenant le temps de rencontrer les candidats en entretien d’embauche. 

 

Commencez à recruter grâce à un logiciel de recrutement en ligne

Demandez une démonstration

Partager avec

Demandez votre démonstration

Découvrez comment We Recruit peut vous aider à recruter plus simplement

Obtenir une démonstration

Articles similaires